Vinification des Collioure

vins-collioure-montagneHistoriquement les raisins des vieilles parcelles étaient tous ramassés en même temps pour vinifier des Banyuls. En 1977 on cueillait encore en octobre des raisins très mûrs qui devaient être pressés rapidement, étaient mutés après quelques jours de fermentation puis vivaient un long élevage dans des foudres qui laissaient le vin en contact avec l’air, d’où l’expression d’élevage oxydatif. En 1993 Thierry & Marc décident de vinifier un blanc sec sur ces parcelles en cueillant vers la mi-août les grenaches gris et blancs bien équilibrés, avec la fraîcheur requise pour vinifier un blanc (*). Les grenaches noirs et carignans non cueillis furent ainsi récoltés une à deux semaines plus tard pour élaborer soit du Collioure rouge soit du Banyuls. 
Nous pratiquons toujours de la même manière aujourd’hui et la création d’une Appellation Collioure Blanc en 2002 semble confirmer l’intérêt de cette démarche. Les raisins sont pressés directement sans éraflage. Après une nuit de débourbage par le froid, le jus fermente en barrique. Tous les jours pendant la fermentation les barriques seront bâtonnées, par la suite jusqu’en décembre ce bâtonnage sera pratiqué une fois par semaine. La mise sera effectuée au printemps. La fraîcheur de ce vin a beaucoup étonné et continue à surprendre. Quels paramètres sur ce terroir permettent d’avoir cette « minéralité » qui étonne tant en blanc et en rouge ? Vignoble de montagne, sols pauvres de schiste, climat modéré par la mer toute proche, grenache dominant se comportant ici très différemment des zones d’argilo-calcaires ; tous ces éléments de notre terroir paraissent se conjuguer pour amener la fraîcheur accompagnée d’une légère amertume de nos vins.

La cuvée de Collioure blanc « Argile » : Les grenaches gris (90%) et blancs (10%) sont récoltés sur des parcelles à maturité précoce afin de garder le meilleur équilibre entre finesse et volume. Fermentée en barrique, cette cuvée est élevée sur lies jusqu’au mois d’avril.
Le « Voile d’Argile » : Après pressurage direct le jus fermente jusqu’à son terme. C’est un vin de voile.

Le Collioure Rosé : Après un pressurage direct, il fermente en barrique, puis est élevé sur lies jusqu’au mois d’avril, il est récolté sur des parcelles de grenache, carignan et syrah.

 
– Les Collioure en Rouge :
« Côté Mer » : Le grenache est accompagné de carignan et de syrah. Après une macération d’une vingtaine de jours, il est élevé pour la majeure partie en barrique, ainsi qu’en foudre pendant 18 mois.
« L’Oriental » : Ce qu’on appelait autrefois un « Banyuls Nature » c’est à dire non muté, les raisins étant issus des mêmes parcelles que nos Banyuls Rimage (majoritairement des grenaches noirs). Ils sont ramassés à la même date que ces derniers. Il est élevé en foudre pendant un an.
« Montagne » : Grenache, carignan, mourvèdre et counoise après une macération de vingt jours, sont élevés majoritairement en foudre ainsi qu’en barrique pendant 18 mois.
– « Barlande » :


(*) Le nom de cette cuvée « L’Argile » vient du nom de la parcelle qui servit pour la première vinification. Elle est située près du hameau de Cosprons. Ce terroir de schiste, moins pauvre qu’à l’accoutumée, est sans doute à l’origine de ce patronyme.